Imprimer

Paris 26.11.1876 - Arras 18.02.1963. Médecin-major de 1ère classe de l'armée coloniale, en réserve spéciale, directeur des services d'hygiène de la Préfecture. 

Élu le 15 juillet 1921 pour succéder à l'ancien officier de marine Georges Henry Boulangé sur le 30e fauteuil. Comme les quinze autres nouveaux membres de l'année 1920, élus pour combler les vides depuis 1914, il est "dispensé" de discours de réception. Remplacé en 1964 par le chanoine Léon Berthe.

Médecin-major de première classe (infanterie coloniale), "participa à la campagne du Tonkin de 1902-1904, et en 1905 il entreprit avec le célèbre sinologue, Paul Pelliot, la recherche des vestiges des monastères bouddhiques qui essaimèrent pendant le Haut Moyen Age du Turkestan à Pékin"1, "tantôt à pied, tantôt à dos de mulet, et rarement de façon confortable"2. Après quoi, il fut nommé inspecteur général de la santé et créa le comité d'hygiène du Pas-de-Calais sont il fut secrétaire puis président, secrétaire du Comité antituberculeux ; il mit sur pied un réseau de dispensaires quadrillant le département et il forma le premier groupe des futures assistantes sociales qu'il appelait "dames visiteuses".

Membre très actif de l'Académie, il en est président de 1936 à 1944, puis chancelier de 1944 à 1948, et encore vice-chancelier de 1948 à 1952.

Chevalier de la Légion d'honneur le 30 novembre 1914, officier le 17 décembre 1933. 

 

Publications dans les Mémoires de l'Académie

Quelques mots sur le Turkestan chinois (mission Pelliot), MAA 3e série, t. 3 (1923), p.7-23.

Quelques souvenirs sur les Chinois, MAA 3e série, t. 5 (1925), p. 53-64.

Le devoir colonial, MAA me série, t. 11 (1931), p. 37-52.

Sources

1 BERTHE Léon Noël, Discours de réception à l'Académie d'Arras, prononcé le 21 juin 1964, Arch. diocésaines Arras, 19 V 14.

2 Nécrologie du docteur Louis Vaillant, Mémoires Académie Arras, 5e série, t. 4 (1960-1965), p. 152

Nelly Dupré