Arras (Sainte-Marie-Madeleine) 11.09.1738 - Arras 01.03.1819. Chevalier, seigneur d'Hauteville, ancien capitaine au régiment de Bourbon, député aux États d’Artois, Major de la Place d’Arras. Conseiller général à partir de 1800.

Élu en 1788 au 23e fauteuil où il succède à Antoine Dubois de Duisans, il est le dernier membre élu avant la dissolution de 1791. Ayant survécu à la Révolution, il est rétabli sur son siège le 7 mai 1817 et il préside la séance d’installation de l’Académie restaurée. Mais se sentant trop âgé, il donne sa démission le 6 septembre 1817. Il est remplacé alors par le docteur Duchâteau.

Il est lié à plusieurs membres de l’Académie : il est le fils de Charles-Louis et de Marie-Barbe Fruleux, sœur de Louis-François Fruleux d’Hattecourt (1er titulaire du fauteuil XXI ancien) ; il a épousé en premières noces, en 1772, Anne-Claire-Thérèse de Loyen, sœur de l’épouse de Cardon de Montigny (4e titulaire du 12e fauteuil), morte en 1809, puis en secondes noces, en 1811, Rosalie Noizet de Saint-Paul, fille de Jean-François-Gaspard Noizet de Saint-Paul (4e titulaire du 20e fauteuil) et de Bernardine-Clotilde Jacquemont d’Hesdin (sans doute de la famille de l’académicien Jacquemont).