Charles Giry-Deloison

Dakar (Sénégal) 10. 11. 1954. Professeur des universités en histoire moderne.

Élu en février 2004 au 14e fauteuil ; reçu le 6 juin 2010 ; il succède à Patrick Berthier.

De père français et de mère anglaise, Charles Giry-Deloison fait ses études secondaires au lycée du Vésinet (Yvelines), puis en classes préparatoires littéraires à Paris aux lycées Molière (Hypokhâgne) et Jules Ferry (Khâgne). Admis à l’École normale supérieure de Cachan (ENSET) en 1976, il est reçu à l’Agrégation d’histoire en 1979, après avoir effectué son service militaire au Régiment de marche du Tchad (Montlhéry, Essonne) en 1977-1978. Inscrit en 1980 en doctorat d’histoire en Sorbonne sous la direction du professeur Jean Jacquart, il est lauréat, la même année, de la bourse Besse à St Peter’s College, Oxford. En 1986 il soutient sa thèse intitulée Les rapports franco-anglais de 1485 au Camp du Drap d'Or.

Ch. Giry-Deloison débute sa carrière d’enseignant en 1984 au lycée Pasteur de Neuilly (Hauts-de-Seine), puis enseigne de 1985 à 1988 au lycée Aristide Briand d’Evreux (Eure), tout en étant chargé de travaux dirigés d’histoire moderne à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et d’anglais au Conservatoire national des Arts et Métiers (Paris). En 1988, il est nommé à l’Institut français du Royaume-Uni (Londres) où il est chargé des relations universitaires et dont il devient le directeur-adjoint en 1992. En 1994 il est élu maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Artois. Il soutient une habilitation à diriger des recherches en 2000, Diplomatie et relations internationales au temps de la première Modernité. L’exemple de l’Angleterre des Tudors et des premiers Stuarts (vers 1500 - vers 1640). Il est élu professeur d’histoire moderne, à l’université d’Artois, en 2002.

Outre son service d’enseignement statutaire (de la première année de licence à la préparation des concours CAPES et Agrégation) et d’encadrement de thèses, il occupe, dès 1995, des fonctions administratives et électives au sein de son université. Il est successivement, ou simultanément, directeur de l'Institut universitaire professionnalisé des métiers des arts et de la culture (Patrimoine et Tourisme) de 1995 à 2004 ; chargé de mission aux relations internationales de 2001 à 2005 ; doyen de la Faculté d’histoire et géographie de 2004 à 2010 ; directeur de l'École doctorale de l’université d'Artois, puis chargé de mission aux Écoles doctorales de l’académie de Lille et aux relations avec le Centre d'initiation à l'enseignement supérieur (académies de Lille et d’Amiens) de 2005 à 2010 ; vice-président du Conseil des études et de la vie universitaire de 2010 à 2012 ; directeur du Centre de Recherches et d’Études Histoire et Sociétés (EA puis UR 4027 CREHS) de 2010 à 2020. De 1995 à 2018, il siège successivement aux trois conseils centraux de l’université d’Artois (administration, scientifique, études et vie universitaire) et, sans interruption,  au conseil de la Faculté d’histoire et géographie.  

En 2007, tout en conservant ses activités à l’université, il entreprend une carrière plus parisienne tournée vers l’évaluation de la recherche. Il rejoint l’Agence d’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (AERES devenue HCERES en 2014), pour laquelle il préside ou est membre de nombreux comités d’évaluation de formations et de laboratoires. En 2010 il est nommé délégué scientifique au sein de la section « évaluation des unités de recherche » et, à ce titre, coordonne l’évaluation des laboratoires de recherche en histoire. En 2012 il est nommé responsable scientifique à l’Agence nationale de la recherche (ANR), où il s’occupe plus particulièrement du secteur des humanités et représente l’ANR dans deux structures européennes de financement de la recherche : Les humanités dans l’espace européen de la recherche (HERA) et l’Initiative de programmation conjointe de recherche européenne Patrimoine culturel et changement global : un nouveau défi pour l’Europe (JPI CH). En 2018 il est élu vice-chair de la JPI CH.

Spécialiste de l’Angleterre des Tudors et des premiers Stuarts (fin XVe – mi-XVIIe siècle), Ch. Giry-Deloison a consacré l’essentiel de ses travaux de recherches à la vie politique anglaise durant ces années de transformation des îles Britanniques et aux relations entre le royaume d’Angleterre et ses voisins continentaux, la France et les Pays-Bas. À ce titre, il a participé à de nombreux colloques et séminaires en France et à l’étranger, à des émissions de télévision et de radio, et a été commissaire scientifique d’expositions en France et en Angleterre. Ses recherches l’ont conduit à créer et à diriger deux collections d’ouvrages : Clefs concours - Civilisation britannique, aux éditions Atlande (Neuilly, Hauts-de-Seine) en 1999, et Histoire & Sociétés, aux éditions Peter Lang (Bruxelles) en 2018. 

Entré à l’Académie d’Arras en février 2004, Ch. Giry-Deloison en est élu président en février 2012, succédant au docteur Jean-Pierre Diers. Il met en place un cycle annuel de conférences gratuites et ouvertes au grand public, « Les questions sociétales contemporaines », afin que l’Académie renoue avec son rôle premier de passeur de savoirs, et redonne toute leur place aux sciences. Il est aussi Fellow de la Royal Historical Society (Londres, 1989), membre de la Société de l'Histoire de France (1991) et de la Commission départementale d'histoire et d’archéologie du Pas-de-Calais (2003), ainsi que de plusieurs sociétés savantes britanniques et françaises.

Chevalier dans l’ordre des Palmes académiques et médaille d'Argent du Tourisme.

Publications

Charles Giry-Deloison est l’auteur, co-auteur et directeur d’une douzaine d’ouvrages et auteur de plusieurs dizaines de chapitres d’ouvrages et d’articles. Parmi ces publications, certaines intéressent plus particulièrement l’Artois :

- Le patrimoine un enjeu de la grande guerre. Art et archéologie dans les territoires occupés, 1914-1921 / Der Kulturerbeschutz als Herausforderung im Ersten Weltkrieg. Kunst und Archäologie in den besetzten Gebieten, 1914-1921, dir. avec Laurence Baudoux-Rousseau et Michel-Pierre Chélini, Arras, Artois Presses Université (coll. Histoire), 2018.

- « Les conflits du premier XVIe siècle : Guinegatte (16 août 1513), Thérouanne et Hesdin (13 avril – 18 juillet 1553) et Saint Quentin (10 août 1557) », dans Le Nord – Pas-de-Calais. Un champ de bataille de l’Europe, dir. Stéphane Curveiller et Alain Lottin, Lillers, Éditions Les Échos du Pas-de-Calais (coll. Histoire), 2015, p. 87-104.

- 1520. Le Camp du drap d’or / The Field of Cloth of Gold. La rencontre d’Henri VIII et de François Ier, Paris et Hardelot, Somogy éditions d’art et Centre culturel de l’Entente cordiale, château d’Hardelot (cat. expo. Hardelot, 7 juillet-30 septembre), 2012.

- « France and England at Peace, 1475-1513 », dans “The Contending Kingdoms”. France and England 1420-1700, dir. Glenn Richardson, Aldershot, Ashgate, 2008, p. 43-60.

- « L’Angleterre et les Pays-Bas espagnols, 1600-1630 », Revue du Nord (numéro spécial « Fidélité politique et rayonnement international des Pays-Bas méridionaux, circa 1600-circa 1630 »), vol. XC, n° 377, octobre-décembre 2008, p. 671-686.

- « Le premier ouvrage imprimé à Arras ? Jean (de) Buyens et l’entrevue de Charles Quint et de Henri VIII à Calais en juillet 1520 », dans Monarchies, noblesses et diplomaties européennes. Mélanges en l'honneur de Jean-François Labourdette, dir. Jean-Pierre Poussou, Roger Baury et Marie-Catherine Vignal-Souleyreau, Paris, Presses Universitaires de Paris Sorbonne (coll. Roland Mousnier), 2005, p. 167-202. 

- « 'Une haquenée ... pour le porter bientost et plus doucement en enfer ou en paradis': The French and Mary Tudor’s marriage to Louis XII in 1514 », dans The English Experience in France c. 1450-1558: War, diplomacy and cultural exchange, dir. David I. Grummitt, Stroud, Ashgate, 2002, p. 132-159.

- Le jardin dans les anciens Pays-Bas, dir. avec Laurence Baudoux-Rousseau, Arras, Artois Presses Université, 2002.

- Arras et la diplomatie européenne, xve-xvie siècles, dir. avec Denis Clauzel et Christophe Leduc, Arras, Artois Presses Université, 1999.

- « Elisabeth Ière et le traité d’Arras de 1579 », dans Arras et la diplomatie européenne, xve-xvie siècles, dir. Denis Clauzel, Charles Giry-Deloison et Christophe Leduc, Arras, Artois Presses Université, 1999, p. 277-297.

Ch. Giry-Deloison