Lauwin-Planque (Nord) 10.01.1957. Conservateur général du Patrimoine et Conservateur général des Bibliothèques.

Élue au 23e fauteuil ; reçue le 7 avril 1991 ; elle succède au colonel Calimez. En 1996, ne pouvant plus participer aux activités de l’Académie du fait de ses fonctions à Paris, elle est élue membre d’honneur. En 2019, nouvellement retraitée, elle rejoint de nouveau l’Académie et occupe le 8e fauteuil ; elle succède au professeur Francis Notelet, décédé le 13 septembre 2017.

Fille d’un Inspecteur départemental de l’Éducation nationale et d’une professeure de collège, Catherine Dhérent fait, après le baccalauréat passé dans un lycée du bassin minier à Hénin-Beaumont, ses classes préparatoires au lycée Henri IV à Paris, et entre en 1977 à l’École nationale des Chartes ; sa thèse en 1981 porte sur La société douaisienne aux xiiie et xive siècles. Elle la prolonge et l’approfondit dans le cadre d’une thèse de doctorat de l’Université de Paris I, soutenue en 1993.

Catherine Dhérent commence sa carrière dans les Archives. Elle est d’abord été adjointe aux Archives départementales du Nord à Lille (1981-1987) où elle organise notamment une vaste collecte d’archives d’entreprises qui donne lieu ensuite à la création du Centre des Archives du monde du travail à Roubaix par le ministère de la Culture et de la communication.

Elle dirige ensuite les Archives départementales du Pas-de-Calais (1987-1996), y lançant la collecte et le traitement des archives administratives contemporaines, l’informatisation du service, de nombreuses expositions avec catalogues et diverses autres publications scientifiques ou grand public.

Elle est alors appelée à poursuivre la réflexion sur la création d’un nouveau centre d’archives nationales, dans un programme d’aménagement du territoire, à Reims. Ce nouveau centre aurait été consacré à l’histoire de la Ve République. Ce projet ayant suscité des oppositions de conservateurs et de chercheurs ainsi que des difficultés politiques, est abandonné.

Catherine Dhérent est alors chargée de développer l’informatisation des services d’archives en France. Ce sont la création en 1998 des premiers sites web des quatre centres d’Archives nationales et de celui des Archives de France, une nouvelle impulsion donnée au délicat sujet de l’archivage des documents numériques, le lancement d’outils de description des fonds d’archives en mettant en application en France un format structuré créé aux États-Unis, la DTD-EAD (Encoded Archival Description) et le développement en France de techniques de gestion administrative développées aussi aux États-Unis, le Records management.

C’est à cette époque que Catherine Dhérent devient présidente de la commission de normalisation Information et documentation à l’AFNOR (CG 46), puis du Technical Committee chargé des mêmes thématiques (TC 46) au sein de l’ISO, organe international de normalisation.

Elle participe à la réorganisation des Archives de France sous l’égide de Philippe Bélaval en 2002, prenant la direction du nouveau département chargé de la normalisation et des technologies de l’information et de la documentation.

En 2004, elle quitte le monde des Archives pour entrer dans celui des Bibliothèques. Elle avait commencé à travailler régulièrement avec la Bibliothèque nationale de France au sein des commissions de normalisation. Le président Jean-Noël Jeanneney lui confie alors la mise en place d’un système de Records management à la BnF et la création d’un service d’archives de l’établissement, qui n’existe pas encore. La concrétisation en est un outil qui permet aux 1 700 agents de la BnF de produire leurs documents avec un classement transparent pour tous, une gestion de droits fiable et la garantie d’une continuité du service, avec un archivage automatique des documents produits ou reçus numériquement.

En 2008, elle devient l’adjointe scientifique et technique du directeur général adjoint chargé des services et des réseaux à la BnF, et coordonne alors les dossiers transverses de cette direction comptant les six départements chargés du dépôt légal, des normes, de la numérisation commerciale, de la conservation, de la coopération internationale, et 750 agents.

Mais très attachée à la région du Nord et y habitant, elle souhaite revenir y travailler. C’est alors qu’en 2014 elle regagne Lille pour créer le réseau des bibliothèques et médiathèques de la Métropole européenne de Lille (lancement d’un site web, de la Nuit des bibliothèques qui en est à sa 6e édition en 2019, d’un prix métropolitain de lecture pour les ados, libre2lire, et d’une application de lecture mobile, Bibliomobi).

Et enfin, en 2016, elle est chargée de la direction de la Bibliothèque municipale de Lille (réseau de 9 médiathèques et 1 bibliobus, avec une équipe de 130 personnes). Elle prend sa retraite en août 2019.

Elle est l’auteur de nombreux articles scientifiques sur ses sujets de thèse (Douai aux xiiie et xive siècles) mais aussi sur les technologies numériques dans les archives et les bibliothèques. Elle est également l’auteur d’ouvrages de vulgarisation sur divers sujets ayant trait au nord de la France et participe à l’édition de plusieurs guides touristiques (Guide Bleu Hachette, Guides Casterman, La Voix du Nord).

Elle organise régulièrement des voyages littéraires et historiques dans le Nord de la France, la Provence, la Belgique… Ses promenades font en général l’objet de pages sur son site web Mistral et noroît : http://mistraletnoroit.free.fr/

Elle est chevalier des Arts et lettres, ainsi que chevalier de l’ordre national du Mérite.

Publications

- « L’implantation d’un système de Records management à la Bibliothèque nationale de France (BnF) », dans Archivage et stockage pérennes, enjeux et réalisations, dir. Corinne Leblond, Paris, Hermès-Lavoisier, 2009, p. 153-173.

- « Bien créer et ordonner pour assurer la pérennisation des documents numériques », dans Pérenniser le document numérique, séminaire INRIA, 2-6 octobre 2006, Amboise, ADBS éditions, 2006, p. 9-29.

- Les donjons de la liberté, beffrois du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie, Marcq-en-Barœul, éd. Du Quesne 2005.

- « Adrien-François d’Huez, sculpteur et architecte arrageois, 1688-1753 », dans Regards sur l’histoire du Pas-de-Calais. Etudes en l’honneur d’Alain Nolibos, Arras, Artois Presses Université, 2003, p. 443-458.

-Géonomenclature historique des lieux habités, en coll., Paris, Direction des Archives de France, 2003.

- « Peut-on conserver indéfiniment l’information ? », Sciences. Revue de l’association française pour l’avancement des sciences, 2003, n° 2, p. 3-14.

- Les archives électroniques. Manuel pratique, Paris, La Documentation française, 2002.

- Le Pas-de-Calais à fleur d’eau, Marcq-en-Barœul, éd. Du Quesne, 2001.

- « Une famille hainuyère noble : les Landas de Louvignies de 1560 à 1825 », dans Hainaut et Tournaisis. Regards sur dix siècles d’histoire. Recueil dédié à la mémoire de Jacques Nazet, Bruxelles, Archives et Bibliothèques de Belgique (n° spécial, vol. 58), 2000, p. 355-380.

- « Le château de Couin », dans Bulletin de la Commission départementale d’histoire et d’archéologie du Pas-de-Calais, t. XVI, 1998, p. 91-144.

- « Les Lefort, éditeurs à Lille au xixe siècle », dans Le livre et l’historien. Études offertes en l’honneur du professeur Henri-Jean Martin, Paris, Droz, 1997, p. 763-778.

- Les batailles de l’Artois, Vimy-Lorette, Lille, éd. Regards, 1995.

- « Arras », « l'Artois », « Boulogne », « le Boulonnais » et une partie des introductions, dans Guide bleu Nord-Pas-de-Calais, Paris, Hachette, 1994.

- Encyclopédie Pas-de-Calais, en coll., Paris, éd. Bonneton, 1994.

- Le guide Pas-de-Calais, en coll., Tournai, Casterman, 1994.

- Using archival Resources for Climate History Research, en coll. avec Gérard Petit-Renaud, Paris, Unesco (International Hydrological Programme, IV), 1994.

- Arras de place en place, Paris, Éditions du Regard, 1992.

- Les conventions collectives de la mine, 1891-1947, en coll. avec Annie Kühnmunch, Dainville, Archives départementales du Pas-de-Calais (catalogue d’exposition), 1991.

- Cinquante figures du Pas-de-Calais pendant la Révolution, en coll. avec Ghislaine Bouchet et Pascale Bréemersch, Dainville, Archives départementales du Pas-de-Calais, 1989.

- Les provinces sont mortes, Vive le Pas-de-Calais, 1780-1790, en coll. avec Pascale Bréemersch, Dainville, Archives départementales du Pas-de-Calais (catalogue de l’exposition tenue aux Archives départementales du Pas-de-Calais, de février à juillet 1989), 1989.

- Lettre à Pierre Lesdain, écrits, correspondance, livres dédicacés d'un critique littéraire, 1897-1970, en coll. avec sœur Marie-Hélène Lambilliotte, Dainville, Archives du Pas-de-Calais, 1988.

- « Marie-Caroline de Beauffort, comtesse de La Grandville », dans Liber amicorum, études historiques offertes à Pierre Bougard, Arras, Mémoires de la Commission départementale d'histoire et d'archéologie du Pas-de-Calais, t. XXV, 1987, p. 291-298.

- « Une famille d'ébénistes lillois du xviie siècle », Revue du Nord, n° 259, 1983, p.663-671.

- Notre région au Moyen-Âge, en coll. avec Philippe Marchand, Lille, Archives départementales du Nord (catalogue de l’exposition tenue aux Archives du Nord, du  24 février au 22 juin 1984), 1984.

- Les pays du Nord, en coll., Paris, éd. Bonneton, 1986.

- Carreaux de faïence dans le Nord de la France, 1650-1850, en coll. avec Geneviève Becquart, Saint-Amand-les-Eaux, Musée municipal (catalogue de l’exposition tenue au musée de Saint-Amand-les-Eaux, du 6 novembre 1982 au 30 janvier 1983), 1982.

 C. Dhérent