Imprimer

Arras (Saint-Géry) 24 février 1690 - 1755. Écuyer, secrétaire du roi en la chancellerie du conseil d’Artois en 1725, secrétaire honoraire en 1745. Seigneur de Ramecourt.

Membre fondateur, installé en 1737 au 17e fauteuil, il joue un rôle actif jusqu’à son remplacement en 1761 par Auguste-Joseph-Marie Foacier de Ruzé.

Fils de Pierre Le Gay, avocat au conseil d’Artois et de Françoise Théret, il se marie le 5 février 1725 (Arras Saint-Jean-en-Ronville) avec Marie-Thérèse-Ursule Ansart de Mouy (sœur de Pierre-François Ansart de Mouy, académicien).

En 1745, il obtient des lettres pour valoir titre de noblesse à cause de sa charge.

Pour l’Académie, vers 1740, il est chargé des comptes rendus des journaux  et ouvrages reçus pour la bibliothèque germanique. Il a donné plusieurs communications à l’Académie en 1741-1742 : Mémoire historique sur la religion et les funérailles des anciens Gaulois (1741), Essai sur l’histoire d’Artois depuis les temps les plus reculés jusqu’à la naissance de J.-C. (1741), Mémoire sur le hameau d’Amisois (sic) près de Saint-Venant (1741), Observations géographiques sur les positions respectives d’un grand nombre de villages du pays d’Artois  (1742).

Sources 

AD 62, 5 MIR 041/8, p 26/1347

VAN DRIVAL, Eugène, Histoire de l’Académie d’Arras (Depuis sa fondation, en 1737 jusqu’à nos jours), Arras, A. Courtin, 1872.