Arras 11.5.1932 - Arras 28.7.2015. Artiste porcelainier, historien local et généalogiste.

Élu le 27 avril 1979 pour succéder à Roger Mahut sur le 16e fauteuil ; reçu le 19 octobre 1980 ; il est remplacé en 2017 par Gérard Devulder. 

 

Louis Caudron naît dans une ancienne famille de commerçants arrageois. Élève des Louez-Dieu, il entre dans la vie active interrompue par son service militaire. Artiste peintre et dessinateur de talent, ancien élève de Maurice Leclercq, il devient sociétaire des artistes français; il assiste son père Henri Caudron, dans ses recherches pour la renaissance de la porcelaine d’Arras et c’est avec lui qu’il retrouve la recette du Bleu d’Arras, couleur qu’avaient déjà utilisée, durant une vingtaine d’années, au XVIIIe siècle, les sœurs Delemer. Louis Caudron est aussi à l’origine des cours de gestion destinés aux artisans du Nord et du Pas-de-Calais, en partenariat avec les Chambres de Métiers.

En 1974 il est admis chez les Rosati avec comme marraine Janine Mahut. Il devient le directeur de cette société en 1977. Il est élu, en 1979, à l’Académie d’Arras dont il exerce pendant dix-sept ans, la charge de Secrétaire général. Membre fondateur d’Artois Cartophilie, passionné de généalogie et d‘histoire locale, riche de connaissances érudites, il cosigne divers livres dont il dirige les parties historiques. Auteur d’une exhaustive Histoire des Rosati du XXe siècle, il est également membre correspondant de la CDHA, Commission départementale d’histoire et d’archéologie.

Louis Caudron est un homme modeste, discret, patient. Dressant la liste de ceux qui l’ont précédé à l’Académie, il souligne son infériorité par rapport à eux. À quelqu’un qui lui demandait s’il était arrivé facilement à obtenir le Bleu d’Arras, Louis Caudron répondait qu’il faudrait de longues heures «  pour conter tous les essais, les tâtonnements et même les déboires obtenus en mélangeant les oxydes ou les composés métalliques », pour rapporter et expliquer les innombrables « interactions provoquées par la succession des atmosphères oxydantes et réductrices des fours de cuisson ».

Sources :

Archives des Rosati .

Discours de réception à l’Académie et aux Rosati.

Voix du Nord (passim).

Publications :

Histoire des Rosati du XXe siècle.

Histoire de Saint-Nicolas-les-Arras.

Histoire de Saint-Laurent-Blangy.

La Prévôté Saint-Michel.

La Place du Rivage d’Arras.

 Gérard Devulder