Neuville-Saint-Vaast 23.05.1781 – Roclincourt 12.03.1858. Médecin, directeur de l’École de chirurgie d’Arras.

Élu en 1818 pour succéder à  Charles Joseph Allexandre sur le 9e fauteuil ; il est remplacé en 1831 par Maurice Colin.

Fils de Jean Baptiste Leviez, tailleur de pierre, laboureur, et de Marie Marguerite Leflon. Neuvième enfant d’une fratrie qui en compte onze. Il se marie le 8 mai 1816 avec Célestine Antoinette Corne (1792-1847) dont il a trois enfants. Ancien chirurgien aux armées, directeur de l’École de chirurgie d’Arras, élu adjoint correspondant de l’Académie de médecine le 5 avril 1825, fonction qu’il occupe jusqu’en 1858, rapporteur des questions agricoles, démissionnaire à la Révolution de juillet, ancêtre de toute une dynastie médicale.

 

Publications dans les Mémoires de l’Académie

Essai sur les maladies particulières du département du Pas-de-Calais et les causes qui les produisent, MAA, 1ère série, t. Ier (1818), p. 87-104.

Analyse des recherches et observations sur le prurigo, faites à l’hôpital Saint-Louis, MAA, 1ère série, t. IV (1821), p. 128-140.

Rapport sur l’agriculture, MAA, 1ère série, t. VII (1824), p. 37-43.

Rapport sur la question d’agriculture, MAA, 1ère série, t. IX (1826), p. 30-47.

Rapport sur le sujet d’économie rurale, MAA, 1ère série, t. X (1827), p. 26.33.

Sources

- Académie nationale de médecine, Index biographique des membres, des associés et des correspondants de l’Académie de médecine, 1820-1990, Paris, Académie de médecine, 1991, p. 130.

- Comité des travaux historiques et scientifiques, La France savante : 

- site segardgalland.free.fr (consulté en avril 2020)

Jen Pierre Diers