Kassel (électorat de Hesse-Kassel) 09.07.1770 – Paris (4e) 14.01.1841. Polytechnicien, ancien ingénieur des Ponts-et-Chaussées, professeur de mathématiques à l’École régimentaire du génie d’Arras.

Élu en 1818 pour succéder à Ambroise-Augustin Le Pasquier sur le 18e fauteuil. Il est remplacé en 1836 par l’industriel Pierre Gabriel Coste Crespel

Fils du comte Karl Emil von Donop, colonel et officier d’état-major du Landgrave de Hesse, et d’Anne-Victoire Laubertie, descendante de huguenots, il émigre en France où il est admis à l’École Polytechnique en 1794, puis à l’École des Ponts-et-Chaussées en 1796.  Il est nommé ingénieur ordinaire au département de l’Ourthe (Liège), le 12 messidor an 6 (30 juin 1798). Il épouse Hortense Gillerond, parisienne de Chaillot, fille du gérant du canal de Sambre-et-Oise, à Paris le 9 juillet 1798 (21 messidor an VI). Il démissionne du corps des ingénieurs des Ponts en 1806 après avoir été convaincu de corruption au profit d’un entrepreneur. On ignore ce qu’il devient sous l’Empire. Rallié à la monarchie restaurée, il est naturalisé français par ordonnance du roi Louis XVIII le 3 février 1818.  

Quand il est élu à l’Académie d’Arras en 1819, il est « personnel civil » du Ministère de la guerre et enseigne les mathématiques à l’école régimentaire du 2e Génie. Il occupe le 18e fauteuil où il succède à Le Pasquier. Il est secrétaire de 1823 à 1827. Il signe l’adresse de félicitations au roi Louis Philippe, le 22 octobre 1830. Il participe à la séance du 21 décembre 1831 qui substitue le titre d’Académie d’Arras à l’ancienne dénomination de Société royale. Il quitte Arras en 1835, et il est remplacé par l’industriel Coste-Crespel. Il décède à Paris en 1841.

Il est le frère aîné du général de brigade de la Grande Armée, Frédéric-Guillaume Donop, mort à Waterloo le 18.06.1815.

De son mariage avec Hortense Gillerond sont nés six enfants, les deux derniers nés à Arras en 1820 et 1821.

Publication dans les Mémoires de l’Académie

Rapport sur l’établissement de filature de MM. Cattez, frères, à Arras, MAA, 1ère série, t. Ier (1818), p. 471-476.

Sources

État civil : naissance : FOURCY A., Histoire de l’Ecole polytechnique, appendices, listes des élèves, promotion 1794, p 393 ; mariage :  AD 75, V3E/M318, p. 10/51 ; décès : AD 75, V3E/D 468, vue 30/51.

Formation : Répertoire de l'École impériale polytechnique ou, Renseignements sur les élèves qui ont fait partie de l'institution depuis l'époque de sa création en 1794 jusqu'en 1853 inclusivement, …

WATELET Marcel Watelet, Prosopographie des ingénieurs des ponts et chaussées exerçant sous l’Empire (1804-1815), à partir de leur œuvre graphique : méthodologie et prospective, publication de l’École nationale des Chartes, in Catherine Bousquet-Bressolier, François de Dainville pionnier de l’histoire de la cartographie et de l’éducation, p 283-303.

École nationale des ponts et chaussées – Direction de la documentation, des archives et du patrimoine – Mission archives Anne Lacourt, mis à jour le 16.01.2020, Liste générale des élèves du corps et des élèves civils de l’École des Ponts-et-Chaussées 1744-1930.

Naturalisation : "Ordonnance royale 3677 du 3 février 1818", Bulletin des Lois, 1818, p. 116.

Profession à Arras : Archives de la Défense, Personnel civil du Ministère de la Guerre (1806-1853), sous-série GR 5 Yg, répertoire numérique détaillé, vue 27.