03.03.1708-Arras 15.03.01779.  Conseiller au Conseil provincial d’Artois.

Élu le 7 février 1739 à la Société littéraire d‘Arras, académicien au 22e fauteuil de 1773 à sa mort.

La famille Enlart de Grandval illustre bien la stratégie d’ascension sociale de robins montreuillois venus faire carrière à Arras au Conseil provincial d’Artois.

Pierre-Grégoire-Marie naît en 1708 de l’union de Pierre-Grégoire, conseiller au Conseil d’Artois et de Françoise-Agnès Delelès issue d’une puissante famille apparentée aux Palisot et aux Bataille.

Il fait de bonnes études au collège des Quatre Nations avant de devenir avocat au Parlement de Paris puis conseiller au Conseil provincial d’Artois en 1733. En 1771 il postule en vain pour la présidence du nouveau  Conseil supérieur d’Arras.

Pierre-Grégoire-Marie avait été élu en 1739 à la Société littéraire d’Arras fondée en 1737 et devenue Académie royale en 1773. Il y déploie une grande activité avec des lettres, des dissertations, des discours, des mémoires éclectiques sur la tragédie, la comédie, l’origine des langues, l’Artois, l’origine des fiefs…Il avait aussi en 1762 présenté avec succès la candidature de Dubois de Fosseux à l’Académie. D’après Laroche il avait aussi intégré les ROSATI fondés en 1778. Il meurt à Arras en 1779 et est inhumé au cimetière Saint-Nicaise d’Arras. Dom Gosse, prieur de l’abbaye d’Arrouaise, prononça son éloge funèbre au nom de l’Académie d’Arras : « C’était un magistrat intègre, un vertueux citoyen, un homme de lettres estimable ; c’était pour l’honnêteté, les mœurs et la bonne foi, un homme du vieux temps et pour les agréments de l’esprit, un homme du nôtre. »

Sources biographiques

LAROCHE Antoine, « Rapport sur le concours d’histoire de 1857 »…MAA, t XXX 1858, p. 85-100.

VAN DRIVAL Eugène, Histoire de l’Académie d’Arras, Arras, 1872 p.297-298.

SUEUR Philippe, Le Conseil Provincial d’Artois (1640-1790).  Mém. de la Comm. Dép. des Mon. hist. du Pas-de-Calais, t. XVIII, Arras, 1978, p.316, note 23.

Il existe au musée d’Arras un portrait de Pierre-Grégoire-Marie Enlart de Grandval restauré avec le concours des Amis du Musée d’Arras.

Publications de l’auteur

Mémoire sur l’histoire de l’Artois, 1744.

Réflexions sur les causes de la décadence du goût, 1751.

Discours sur l’origine des langues, 1754.

Dissertation sur l’origine des fiefs, 1760

Observations sur les fossiles de l’Artois, 1766.

Alain Nolibos